skip to Main Content
Exercice 6 : Journal D’auto-compassion

Exercice 6 : Journal d’auto-compassion

Exercice 1 : Comment prendre soin de soi avec l’auto compassion ?,cliquez ici

2e exercice pour pratiquer l’auto compassion, cliquez ici

Exercice 3 : Explorer l’auto compréhension par l’écriture cliquez ici

Exercice 4 d’auto compassion : les 3 chaises révélatrices cliquez ici

Exercice 5 : changer votre dialogue interne critique cliquez ici

Le journal est un moyen efficace d’exprimer les émotions et pour améliorer le bien-être mental et physique. En fin de journée, lorsque vous avez quelques moments de calme, passez en revue les événements de la journée. Dans votre journal, écrivez lorsque vous vous êtes mal senti et mal jugé ou toute expérience difficile qui vous a causé de la douleur. (Par exemple, peut-être vous êtes-vous mis en colère par rapport à une serveuse, au déjeuner, parce qu’elle a mis une éternité apporter l’addition. Vous avez fait un commentaire grossier et êtes parti sans laisser de pourboire. Puis, vous vous êtes senti honteux et embarrassé). A chaque occasion, pratiquez la pleine conscience, et anticipez comment vous pourriez à l’avenir adopter une attitude différente à l’avenir et traiter l’événement d’une manière plus compatissante.

Pratiquez la pleine conscience :
Cela impliquera principalement de prendre conscience des émotions douloureuses qui sont nées en raison de votre auto-jugement ou des circonstances difficiles. Écrivez à propos de ce que vous ressentez : tristesse, honte, frayeur, stress, etc. En écrivant, essayez d’accepter et de ne pas juger votre expérience, sans la rabaisser ni la rendre excessivement dramatique. (Par exemple: «J’étais frustré parce qu’elle était si lente. Je me suis énervé, j’ai réagi trop vite et je me suis senti stupide par la suite.»)

L’humanité commune :
Notez les façons dont votre expérience a été reliée à l’expérience humaine plus vaste. Cela peut inclure la reconnaissance qu’être humain signifie être imparfait, et que toutes les personnes ont ces expériences douloureuses. («Tout le monde sur-réagit parfois, c’est seulement humain.») Vous pourriez aussi vouloir réfléchir sur les diverses causes et conditions sous-jacentes à l’événement douloureux. («Ma frustration a été exacerbée par le fait que j’étais en retard pour assister à une réunion en ville et il y avait beaucoup de circulation ce jour-là. Si les circonstances avaient été différentes, ma réaction aurait probablement été différente.

Bienveillance
Écrivez-vous des mots de réconfort, de compréhension. Laissez-vous savoir que vous vous souciez de vous-même, en adoptant un ton doux et rassurant. (Ce n’est pas grave, mais ce n’est pas la fin du monde, je comprends ta frustration … Peut-être pourrais-tu essayer d’être plus patient et généreux envers les serveurs cette semaine …)

Pratiquer les trois composantes de l’auto-compassion avec cet exercice d’écriture aidera à organiser vos pensées et vos émotions, tout en aidant à les encoder dans votre mémoire. Si vous la consignez dans un journal régulièrement, votre pratique de l’auto-compassion deviendra encore plus forte et s’appliquera plus facilement dans la vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

99 − 94 =

Back To Top