skip to Main Content

7 secrets pour développer son bien-être au travail avec la pleine conscience

Voici quelques suggestions pour augmenter son bien-être au travail inspirées de Saki F. Santorelli (Directeur du CFM fondé par Jon Kabat – Zinn) : 

  • Une à deux fois par semaine, choisissions de prendre le repas de midi en silence. Profitons de ce moment pour manger lentement et être avec nous-même.

  • A la fin de la journée de travail, essayons de retracer les activités de la journée en reconnaissant et en nous félicitant pour ce que nous avons accompli. Faisons ensuite une liste pour le lendemain. Nous en avons déjà assez fait pour aujourd’hui.

  • Pendant le petit déplacement à pied qui nous mène à la voiture, aux transports en commun ou même jusqu’à notre domicile, soyons attentifs. Sentons la chaleur ou fraîcheur de l’air que nous respirons, de même que celle de la température de notre corps. Plutôt d’y résister, que se passera-t-il si nous nous ouvrions aux conditions extérieures et à nos sensations corporelles, si nous les acceptions ? Parvenons-nous à écouter les sons en dehors de notre lieu de travail, marcher sans nous sentir dans la précipitation ? Que se passe-t-il si nous ralentissons le tempo ?

  • Prenons le temps de consciemment bien faire la transition entre le travail et la maison (que ce soit assis dans la voiture ou les transports en commun, en marchant ou à vélo…). Accordons nous un moment simplement pour « être » et apprécions-le vraiment. Comme c’est le cas pour la plupart d’entre nous. Nous allons au-devant de notre occupation à plein temps suivante : le domicile.

  • Pendant le trajet nous séparant de la maison, notons si nous sommes dans la précipitation. Comment nous sentons-nous alors ? Que pourrions y faire ? Rappelons-nous que nous avons plus de contrôle que nous pourrions l’imaginer.

  • Lorsque nous nous approchons de notre domicile, prenons quelques instants pour nous préparer à entrer chez nous, à nous retrouver avec les personnes qui partagent notre foyer (famille, colocataire…).

  • Lorsque nous sommes à la maison, essayons de nous changer, de quitter nos habits de travail. Ce simple geste peut favoriser la transition plus douce vers notre prochain « rôle ». Il est généralement possible de réserver quelques minutes pour cela. Saluons chaque personne présente dans notre foyer, prenons le temps de la regarder dans les yeux. Lorsque cela est faisable, accordons-nous 5 à 10 minutes pour être silencieux et tranquille. Si nous vivons seul, sentons comment c’est d’entrer dans le calme de notre foyer, d’avoir le sentiment de pénétrer dans notre environnement personnel.

Expérimentez l’ensemble des outils de méditation pleine conscience dans le cadre d’un programme structuré dont l’efficacité a été validée scientifiquement, sans risque et sur plusieurs semaines : pour en savoir plus, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 4

Back To Top