skip to Main Content

5 façons pour faire face aux différentes crises et transitions de vie.

Je vous présente ici 5 façons  de faire face aux dfférentes crises de la vie en s’appuyant sur une ressource précieuse que nous avons tous, la pleine conscience.

1ère Façon

Diminuer ses pensées négatives et dépressives et développer l’optimisme

Lorsque nous sommes confrontés à des difficultés quelles qu’elles soient, nous pouvons douter que nous disposons des ressources nécessaires.

Par exemple, après une perte d’emploi, mon ami Rémi s’est rendu compte que, s’il voulait se donner des chances d’en retrouver un, il allait falloir qu’il se forme, qu’il change complétement sa façon de travailler mais il doute de ses capacités, de ses aptitudes à rebondir, il perd sa confiance en lui.

Lorsque Marie a décidé de prendre sa retraite, il a fallu qu’elle trouve de nouveaux domaines dans lesquels s’investir, donner de son temps, pour maintenir son dynamisme, ses relations sociales. Pour continuer à évoluer autrement.

Après un divorce douloureux, Emma s’est posé la question de la solitude, de ses capacités à refaire sa vie, à faire le deuil de toutes ces années de mariage…

Trop de changements demandant trop d’énergie d’un coup, pas assez de ressources pensent-ils ;

La façon dont ceux-ci vont se représenter leur nouvelle réalité va être déterminante pour leurs actions futures, leur façon de concevoir les choses, de se comporter.

Autrement dit, pour une même quantié d’eau, s’ils voient « le verre à moitié vide », ils auront tendance à « baisser les bras », s’ils voient le « verre à moitié plein », ils continueront à croire en leur destin.

Il est prouvé que les optimistes réussissent mieux que les pessimistes. En vérité les optimistes connaissent autant de problèmes que les pessimistes. Tout le monde a des défis à relever. C’est  L’état d’esprit des gens qui  fait toute la différence.

Alors comment cultiver l’optimisme ?

En développant la conscience de ses émotions et ressentis négatifs, leurs récurrences, les habitudes dans ce sens. Les repérer, les accueillir pour mieux les transformer.

En gardant en tête que l’esprit humain est ainsi fait que pour 9 évènements positifs et un négatif, la plupart d’entre nous retiendront le négatif.

Avec la méditation de pleine conscience, on part du principe qu’il y a plus de choses positives en chaque individu que de choses négatives,

Les repérer à chaque fois qu’ils surgissent et vous posez la question : ma pensée actuelle reflète-elle vraiment la réalité, quelle autre signification ou interprétation pourrais-je avoir pour ce même événement ?

2e façon : Réduire son stress

On parle de bon stress-(eustress) ou de mauvais stress (dystress) : l’un nous permet de mieux faire face et nous adapter, l’autre au contraire nous fragilise et nous épuise.

Lorsque l’on est stressé, un ensemble de réactions physiologiques apparaissent :augmentation de la pression sanguine, des contractions musculaires, des battements cardiaques ainsi que du rythme de la respiration.

Faîtes un bodyscan (ou scan corporel) pour récupérer l’énergie ou pratiquez des exercices de méditation assises pour retrouver votre homéostasie et les ressources qui sont les vôtres.

Se réguler est important pour trouver l’énergie pour faire face.

Développer sa vie intérieure : se recentrer autour de ses valeurs, développer son authenticité, ce que l’on est, se retrouver ; Il n’y a pas besoin de devenir quelqu’un d’autre, vous avez déjà tout ce qu’il faut pour avancer, il s’agit juste d’être pleinement vous-même. On a tendance à vouloir ce que l’on n’a pas ou à vouloir devenir quelqu’un d’autre : Mais est-on sûr que cela serait mieux ?

Nous ne sommes pas nos pensées, ni nos émotions : un jour vous allez penser d’une certaine manière, un autre d’une autre manière.  Imaginez par exemple, que vous deviez amener vos enfants un mercredi après-midi à la piscine et que vous ayez eu une altercation avec votre responsable juste avant. Vous allez être sous l’emprise de vos préoccupations professionnelles oubliant les rires de vos enfants à l’arrière de votre voiture, l’eau, le plaisir de nager…Vous n’êtes pas là. Votre pensée ne reflète pas la réalité du moment, et vous pouvez accentuer le problème si la situation vous a éprouvé émotionnellement.

Tout dépend de notre humeur, de notre état intérieur. C’est pourquoi la méditation de pleine conscience, en favorisant la connaissance de soi, la conscience de ses automatismes, ses habitudes de penser, nous pemet de nous recentrer et de nous réapproprier les ressources que le moment présent nous procure.

e façon : prendre soin de sa santé

L’attention portée au moment présent nous ouvre à nos immenses ressources (que nous possédons tous) particulièrement curatives : de nombreuses études ont validés l’apport de la pleine conscience notamment dans la prévention des rechutes dépressives, la réduction du stress et de la douleur.

Elle nous permet de mieux connaître notre corps, d’être à son écoute et de respecter ses limites.

4e façon : Accepter les choses telles qu’elles sont

L’épreuve, les défis, font partie de la vie : personne n’y échappe. Nous avons vu que c’est la façon dont nous nous représentons les choses et dont nous agissons qui va être déterminante. Accepter n’est pas se résigner, il s’agit juste d’accueillir et d’intégrer ces passages comme faisant partie de notre vie afin de mieux les transformer et les transcender.

5e façon : Prendre soin de ses relations avec les autres, continuer à participer et à contribuer à la vie sociale du mieux qu’on peut

Pratiquez l’empathie, l’écoute active pour cultiver une qualité relationnelle et construire des relations pérennes. Le soutien des autres est précieux et nous aide à faire face. Que ce soutien soit affectif, matérielle, informatif, nous ne sommes rien sans les autres.

Voilà j’espère que  ces quelques idées vous auront aider à entrevoir des solutions pour mieux faire face aux différentes crises et transitions dans votre vie et à maintenir votre dynamisme pour mieux rebondir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

35 − = 26

Back To Top