skip to Main Content
Voici Un 2e Exercice Pour Pratiquer L’auto-compassion

Voici un 2e exercice pour pratiquer l’auto-compassion

Pour accéder au premier exercice de notre série, cliquez ici

Il est toujours plus difficile de rester centré lorsque nous traversons des périodes difficiles et stressantes. Alors, comment faire pour ne pas se laisser envahir par nos émotions ? Découvrez-le en pratiquant l’exercice suivant et n’oubliez pas de laisser un commentaire ci-dessous pour nous tenir au courant !

Pensez à une situation dans votre vie qui est difficile, qui vous provoque du stress. Concentrez-vous sur cette situation et voyez si vous pouvez réellement ressentir ce stress et l’inconfort émotionnel qu’il génère dans votre corps.

Maintenant, dites-vous :

1. Je constate que maintenant je vis un moment pas très agréable, peut-être perturbant.

De quoi est-il fait ? Qu’est-ce que je ressens dans mon corps. Si j’avais à verbaliser cette perception, quels mots j’utiliserais ? De quoi est faite cette douleur, dans quelle partie du corps je la ressens, est-elle lancinante ou aiguë ? à droite, à gauche ? en bas, en haut etc…

Vous êtes dans la pleine conscience de ce moment, vous l’observez sans vous laisser envahir par ce ressenti. Il ne s’agit pas d’éliminer ce ressenti mais faire en sorte qu’il ne prenne pas toute la place.

2. La souffrance fait partie de la vie

C’est l’humanité commune. D’autres personnes se sentent de cette façon.

Je ne suis pas seul. Nous luttons tous dans nos vies.

Maintenant, mettez vos mains sur votre cœur, sentez la chaleur de vos mains et le toucher apaisant de vos mains sur votre poitrine. Ou adoptez le toucher d’un sentiment apaisant envers vous.

Dites-vous :

3. Puis-je être gentil avec moi-même

Vous pouvez également vous demander: « Que dois-je me dire maintenant pour exprimer de la bonté envers moi-même?» Y a-t-il une expression qui vous parle dans votre situation particulière,  par exemple :

Puis-je me donner la compassion dont j’ai besoin
Puis-je apprendre à m’accepter comme je suis
Puis-je me pardonner
Puis-je être fort.
Puis-je être patient

Cette pratique peut être utilisée à tout moment, de jour comme de nuit et vous aidera à vous rappeler ces trois aspects de l’auto-compassion quand vous en avez le plus besoin.

Pour accéder aux pratiques ultérieures : 

  • Exercice 3 : Explorer l’auto compréhension par l’écriture, cliquez ici
  • Exercice 4 d’auto compassion : les 3 chaises révélatrices, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 3 =

Back To Top